En souvenir de Şehîd Şahîn Qereçox (Farid Medjahed)

838 0

Şehîd Şahîn Qereçox (Farid Medjahed) est arriveé au Rojava en juin 2018 pour combattre aux côtés des YPG dans la défense de leur révolution contre Daesh, l’armée turque et le fascisme. Il est arrivé à cette décision, ayant été impliqué dans de nombreuses luttes contre un système qui apporte la mort à la nature et à la mutualité et la communalité des vies des peuples. Il est aussi venu apprendre et partager avec les camarades qui construisent une alternative au système capitaliste-étatiste et qui se défendentt contre ceux qui profitent de celui-ci. Combattant Daesh sur le front de Hajin (province de Deir-Ezzor), Heval Şahîn est tombé martyr dans une attaque de l’ennemi le 6 Octobre 2018.

Nous portons l’esprit de résistance de Şehîd Şahîn. Il est ici parmi nous, nous faisant mieux comprendre l’importance d’une lutte internationaliste, nous rappelant que si ce sont des expériences très différentes qui nous ont façonné.e.s, notre objectif est un. Sa mémoire nous aide à continuer, car nous savons que notre guerre est différente de la guerre de nos ennemis. Pourquoi ? Parce que nous essayons de créer la vie et de la célébrer dans tout ce que nous faisons. Pour nous participer à une lutte armée va toujours de pair avec la vie en communauté, la protection de principes de liberté et de la nature, nous essayons de vivre la vie pour laquelle nous nous battons dans l’instant présent. C’est la lutte à laquelle Şahîn a participé. Il nous inspire – celles qui le connaissaient et ceux qui n’ont jamais eu la chance de le rencontrer – à toujours explorer différentes voies de la lutte, notre chemin commun est nourrit par la diversité de nos identités et approches. C’est un chemin révolutionnaire que nous avons choisi de suivre et de façonner en tant qu’internationalistes.
Avec chaque arbre que nous plantons, chaque graine que nous cultivons, chaque chanson sur laquelle nous dansons, chaque balle que nous tirons – Şahîn vit et avec lui tous les autres ami.e.s qui se sont battu.e.s pour la liberté jusqu’à la fin. Nous voulons travailler plus fort, créer plus de beauté, nous écouter davantage, nous éduquer nous-même et les autres, les rendre fièr.e.s.

Nos camarades tombé.e.s au combat dans la lutte pour la liberté ne meurent jamais.
Vive l’internationalisme !
Vive la révolution antifasciste au Kurdistan et partout ailleurs !