La résistance n’est pas terminée – Lettre ouverte après #WorldAfrinDay

95 0

Nous, qui travaillons ici au Rojava en tant qu’internationalistes, faisons parti du combat mondial des opprimés contre le règne de l’état, du capital et du patriarcat.

șehid Hêlîn Qerox

Le #WorldAfrinDay a été un exemple historique de résistance et de solidarité internationale. Des milliers de personnes ont pris les rues et se sont soulevées contre cette guerre, apportant leur soutien à la résistance et aux valeurs de cette révolution. La solidarité est venue de plus de 50 villes à travers le monde et à montré que ce qui se passe ici est important pour les gens à l’étranger. De nouveaux groupes et de nouvelles personnes organisent leur solidarité, s’engagent et défendent la révolution. Du Canada à l’Australie, du Mexique au Japon, le monde a montré qu’Afrin n’est pas seule.

Pendant deux mois, les bombes de l’armée turque ont plu, tuant le peuple d’Afrin. Pendant ces deux mois ont aussi eu lieu des actions dans le monde entier contre cette occupation. Et elles vont continuer. Afrin, en tant que canton occidental de la Fédération Démocratique du Nord de la Syrie, va être défendu comme le flambeau d’espoir qu’il est devenu, comme la source d’inspiration qu’il est. La démocratie à la base, avec au premier plan les femmes, construisant l’écologie sociale, c’est cela que le système capitalisme essaye d’invisibiliser, prétendant qu’il « n’y a pas d’alternative », que l’utopie est impossible. Mais ici, nous avons appris qu’un nouveau monde n’est pas seulement possible, mais nécessaire, et que cela dépend seulement d’à quel point nous croyons en lui, d’à quel point nous sommes déterminés à rendre vivante cette utopie.

Afrin vit maintenant sous occupation de l’armée turque. Après ces mois de résistance, à voir ces forces d’occupation entrer dans la ville, il semblait que l’utopie s’envolait une fois de plus ; mais personne n’a dit que la révolution viendrait facilement. C’est quelque chose que nous avions seulement imaginé avant de venir au Rojava et nous sommes maintenant témoins, de nos propres yeux, de ce qu’il se passe ici. Aujourd’hui, ici, nous remettons en cause plusieurs siècles de système capitaliste et de modèle de l’État-Nation. Aujourd’hui nous remettons en cause des milliers d’années d’oppression patriarcale et de domination masculine. Nous remettons en cause l’essence même de comment la société est organisée et perçue.

Mais aujourd’hui nous devons aussi nous interroger nous-même et évaluer ce que nous avons fait. En tant que Commune internationaliste, nous n’avons pas réussi à développer le plein potentiel de ce que la solidarité internationale peut signifier pour cette révolution. Nous n’avons pas été capable de suivre toutes les initiatives et actions que les gens ont partagé avec nous, nous n’avons pas été capables de donner des réponses et des perspectives à toutes les idées et propositions qui nous ont été présentées. Nous n’avons pas été capables de donner la bonne réponse aux attaques qui nous ont frappées. Nous n’avons pas été capables de comprendre les réelles dimensions de la révolution qui a lieu ici et l’importance de défendre ce qui a aujourd’hui été développé.

Mais nous allons réfléchir à cela et nous allons apprendre de nos erreurs. Quand la nouvelle attaque des pouvoirs dominants frappera une fois encore, nous serons plus sages et plus expérimenté.e.s, mieux à même de nous défendre ainsi que les personnes autour de nous. Nous savons que cela peut arriver à n’importe quel moment, peut-être demain, et nous savons aussi que nous ne pouvons le faire seul.e.s. Nous devons être capables de voir les menaces avant qu’elles ne deviennent trop grandes pour être dépassées. Nous avons besoin de meilleures et plus profondes analyses de la situation dans laquelle nous nous trouvons. Nous avons besoin de tout l’espoir et de la solidarité internationale que cette révolution soulève dans le cœur des gens. Et c’est pour cela que nous vous appelons à venir ici.

Venez et voyez de vos propres yeux ce qui se passe ici. Venez le cœur et l’esprit ouvert, prêt.e à défier ce que vous croyez que l’humanité est capable d’accomplir. Venez pour apprendre, soutenir et organiser cette révolution. Venez et aidez nous à créer le mouvement international qui sera capable de contrer la dérive capitalisme dont l’humanité souffre aujourd’hui.

Mais si vous ne pouvez pas venir, il y a toujours des milliers de façons par lesquelles vous pouvez contribuer à cette résistance. Nous avons besoin de penser comment nous pouvons rendre cette révolution victorieuse, et ce qui peut être fait à chaque endroit pour atteindre cet objectif. En tant qu’internationalistes, nous devons être capables d’agir et d’interagir avec dans la société dans laquelle nous nous trouvons. Nous devons apprendre des mouvements passés et analyser quelles sont les meilleures voies face à l’oppression. De manifestations de masse à la désobéissance civile. Des actions de solidarité aux actions directes. Hier nous avons montré au monde qu’ensemble nous sommes fort.e.s. Mais la situation d’Afrin aujourd’hui nous montre que ce n’est pas assez. Donc maintenant, nous avons besoin d’ouvrir un débat global pour déterminer quelle devrait être la prochaine étape.

Cette lettre ouverte est un appel à toutes les personnes et groupes qui ont eu un rôle actif dans le #WorldAfrinDay, et aussi toutes les autres initiatives en solidarité avec la résistance d’Afrin. Nous voulons ouvrir un débat public. Nous allons attendre vos réponses, vos idées, vos propositions. Nous appelons aussi à votre soutien pour diffuser et traduire cette lettre, vous pouvez trouver notre e-mail sur notre site internet.

La Commune Internationaliste du Rojava
25/03/2018