Les combattants de YPJ annoncent la libération de Raqqa

Le 19 octobre, la libération de la ville de Raqqa, ancienne capitale du EI (État Islamique) en Syrie, a été annoncée. La déclaration officielle a été faite par la porte-parole des YPJ Nisrin Abdullah sur la place Al-Naim, où l’EI a commis des exécutions massives pour semer la terreur à la fois en Syrie et dans le monde. Nisrin Abdullah a déclaré : 

En ce jour de bonheur, nous annonçons à tous la libération de la ville de Raqqa, ancienne capitale de l’EI, pour féliciter Abdullah Öcalan, la Syrie et toutes les femmes.

La place a été inondée de couleurs et sourires, des dizaines de combattants YPJ (Unités de Défense des Femmes), QSD (Forces Démocratiques Syriennes), YJS (Unités des Femmes de Shengal) et forces de défense chrétienne ont célébré la libération. Mais le triomphe de ces femmes est non seulement l’expulsion du EI de la plus grande ville de la Syrie du Nord, mais implique un énorme progrès dans la libération de toutes les femmes au Moyen-Orient. Les femmes en Syrie ont démontré avec la victoire dans cette bataille que leurs détermination peut faire reculer le groupe religieux le plus extrémiste dans le monde, mais aussi qu’elles sont prêtes à marcher vers l’indépendance de leur vie et de se battre pour un système plus juste et démocratique pour toutes les femmes.

Après 135 jours de féroces combats dans la ville, les combattants des différents groupes se sont réunis pour célébrer la victoire, les danses ont été le point fulminant de la célébration au rythme des chants révolutionnaires les plus populaires. Il y avait également des manoeuvres des chars d’assault de milice, ainsi qu’un défilé des forces féminines des YPJ et des QSD. Nisan, combattante des QSD, originaire de la ville de Derbiesiye, a déclaré :

Aujourd’hui, nous célébrons la libération de Raqqa et la liberté des femmes et nous sommes très heureuses. Victoire!

La combattante britannique Kimmy Taylor, connue sous le nom de Zilan chez les YPJ, a également participé à la célébration de la ville qu’elle a aidée à libérer.

La porte-parole des QSD pour l’opération Colère de l’Euphrate, Cihan Sheikh Ehmed, a annoncé que les opérations de nettoyage, pour d’éventuelles cachettes de l’EI et la désactivation des mines placées dans toute la ville, ont commencé. L’intention est de d’organiser le retour des civils afin d’éviter d’éventuels incidents avec des mines, car elles sont la principale cause de décès des combattants et des civils.

Leave a Reply