Appel urgent : Liberté pour Abdullah Öcalan!

Abdullah Öcalan est retenu prisonnier depuis 18 ans sur l’île d’Imrali pour avoir mené son peuple vers la liberté et l’émancipation.

Ni les eaux, ni les murs n’ont réussis à briser les espoirs et la confiance que le Peuple Kurde et les révolutionnaires du Moyen-orient ont mis dans leurs Serok. Contrairement aux attentes des gouvernements fascistes de Turquie, la détention de Abdullah Öcalan n’a pas cassée la loyauté que lui portait le Mouvement Kurde , mais l’a au contraire renforcée. Serokati continue à être la source d’inspiration de son peuple qui continue à lutter contre l’oppression et pour une société démocratique

Aujourd’hui il y’a des inquiétudes concernant la santé d’Abdullah Öcalan. Depuis deux jours, des rumeurs ont été répandues par les médias turcs et sur les réseaux sociaux que le leader Abdullah Öcalan est mort en prison; aux regards de cette situation, il est impératif de clarifier cette question. Les déclarations du Procureur de Bursa ne sont aucunement crédibles.

C’est un droit fondamental de sa famille, de ses representants legaux et du Peuple Kurde de pouvoir être informé sur son état de santé. Le Mouvement Kurde à publié un appel dont nous transmettons les revendications ci-dessous :

  • Nous appelons le Comité pour la Prévention de la Torture (CPT) à intervenir pour garantir la communication par les autorités turques des informations nécessaires sur la situation d’Abdullah Öcalan.
  • Nous appelons toutes les organisations kurdes et les forces démocratiques à se mobiliser et demander des explications sur la santé et la sécurité d’Öcalan.
  • Nous appelons les puissances internationales qui ont livré Abdullah Öcalan à la Turquie le 15 février 1999 à intervenir pour réparer leurs responsabilités dans son enlèvement et les violations de droits subies ensuite durant son procès et sa détention.

La résistance d’Abdullah Öcalan et sa libération n’est pas une question limitée a la Turquie, au Kurdistan ou au Moyen-orient. La politique répressive de la Turquie, tout comme l’Apartheid en Afrique du Sud ne sont pas des questions nationales limitées à un cadre géographique. L’annonce de la libération de Nelson Mandela à été un jour de joie et de victoire pour tout le continent Africain et pour tous les peuples qui n’étaient pas prêts à tolérer le régime raciste et discriminatoire de Pretoria.

La libération d’Abdullah Öcalan et de tous les prisonniers politiques de Turquie sont des espoirs partagés par une multitude de personnes du monde entier. Les Internationalistes venus de toutes les regions du monde pour défendre la révolution et qui sont tombés en combattant au Rojava sont l’incarnation de ces espoirs. Leurs sacrifice ne sera jamais oublié.

Des manifestations se tiennent partout en Europe et dans tous le Kurdistan. ÀLondres, à Strasbourg, à Bruxelles des femmes et des hommes se dressent cote a cote pour exiger la fin de cette oppression et l’arrêt de la complicité de nos gouvernement avec les politiques répressives d‘Ankara. Rappelons que l’enlèvement d’Abdullah Öcalan a été le fruit d’une collaboration entre plusieurs états (Turquie, USA, Grèce,Israël ).

Nous, la Commune Internationaliste du Rojava, appelons à la liberté inconditionnelle d’Abdullah Öcalan, qui constituera le premier pas vers la fin de la répression et du terrorisme d’état; au retrait du PKK de la liste des organisations terroristes et à la construction d’une Confédération démocratique au Kurdistan et pour tout le Moyen-orient.

Leave a Reply