Commémorer le 19 juillet : parcourir les rivières de l’histoire des mouvement révolutionnaires.

Aujourd’hui, le 19 juillet 2017, cela fait cinq ans que l’autonomie du Rojava a été déclarée. Le processus révolutionnaire qui s’est développé et s’est étendu, constitue un enseignement pour le monde entier, et nous voulons commémorer cette date depuis la Commune Internationaliste du Rojava.

Quand nous observons la réalité qui nous entoure, il est important de comprendre comment les faits qui nous précédent affectent notre existence et nos sociétés. Il est important de commémorer ces faits à travers lesquels le peuple s’organise et réussi a écrire l’histoire avec ses propres mains. Le 19 juillet est une date significative pour plusieurs processus révolutionnaires qui se sont développés dans différentes parties du monde.

Le 19 juillet 1936, dans le territoire administrée par l’état espagnol au sud de l’Europe, une révolte populaire a eu lieu pour s ‘opposer au coup d’état fomenté par les forces militaires de l’état espagnol. L’armée voulait imposer un régime totalitaire contre les organisations populaires qui avaient été constituées à travers le pays pour commencer des processus révolutionnaires socialistes. La guerre civile a fait rage durant les trois années qui ont succedées à cet événement, et qui a constituée un épisode marquant dans l’histoire des révolutions et de l ‘internationalisme. Des Militants socialistes de plusieurs pays européens sont arrivés en Espagne en tant que Brigades Internationales afin d’apporter leurs support au processus révolutionnaire qui se développait et qui combattait le fascisme grandissant sur le continent. Le modèle d ‘économie coopérative qui s’est développé à cette période, accompagné de collectivisation des terres et des usines par les syndicaux anarchistes, à constitué un support important pour le Front Populaire

Malheureusement, les divisions internes ont affaiblies les mouvement révolutionnaires, et les états fascistes menées par Mussolini et Hitler ont apportés une aide militaire bien supérieure à celle que pouvaient apporter les forces révolutionnaires internationalistes. L’alliance militaire conclue entre les états fascistes d’Espagne, d’Italie et d’Allemagne à menée à une victoire décisive de ces derniers sur l’Armée Populaire, suivie par la dévastation de l’Europe durant la seconde guerre mondiale par cet axe fasciste.

Le 19 juillet 1979, sur un territoire administré par l’état du Nicaragua, en Amérique du Sud, l’Offensive finale lancée par le Front de Libération Sandiniste (FSLN) a réussie a défaire la dictature de la famille Somoza, et s’est terminée par une victoire militaire à Managua, capitale du Nicaragua. Les reformes agricoles et les travaux d’éducation et d’alphabétisation développés par le gouvernement démocratique instauré après la victoire du mouvement révolutionnaire à provoqué une nette amélioration dans la qualité de vie des classes populaire du Nicaragua. Avec les organisation marxistes-léninistes qui ont menés la révolution, le mouvement de la théologie de la libération à été d ‘une grande importance, dans la connections entre la partie religieuse de la population avec l’idéologie socialiste et la culture révolutionnaire. Le support reçui par les organisations révolutionnaires de partout dans le monde peut être résumé par le slogan qu’ils ont rendus célèbres : « la solidarité est la tendresse des peuples »

Malheureusement impérialisme des États-Unis, mené par Ronald Reagan, a organisé et financé la contre-révolution, menée par les anciens leaders somozistes. L’embargo économique imposé par les États-Unis accompagné d’agressions militaires a amené à la suffocation du Mouvement Sandiniste et du processus révolutionnaire. Après des années de résistance, le mouvement contre-révolutionnaire a remporté une victoire électorale décisive en 1990 qui a fait chuter le gouvernement du FSLN

Le 19 juillet 2012, dans un territoire administré par l’État Syrien au Moyen-orient, l’auto-administration du Rojava a annoncé son autonomie,cette région à majorité Kurde s’est détaché du régime gouverné par la famille Assad. La guerre civile que ce pays à connu depuis 2011 a polarisée la société entre les avocats du régime assadiste et ses détracteurs. Malgré tout, la population kurde et les autres minorités ethniques ont optées pour une troisième voie. La déclaration de l’autonomie a commencée avec le processus révolutionnaire inspiré par le paradigme du confédéralisme démocratique élaboré par Abdullah Ocalan. L’embargo et les agressions continues de l’état turcs ont touchés la révolution, mais le modèle économique communal et le système des coopératives ont permis le développement économique nécessaire a la survie de la population. Le mouvement de la femme kurde a provoqué un tournant décisif dans la perspective révolutionnaire, élevant le combat contre le patriarcalisme et la gérontocratie comme un préalable indispensable à la construction de la société socialiste.

Malheureusement, l’émergence Daesh en territoire syrien en 2014 a constituée une grande menace pour la révolution au Rojava, au moment ou le fascisme théocratique a assiégé la ville de Kobane. Malgré tout, l’expérience révolutionnaire du PKK, qui avait déjà remporté une importante victoire militaire contre Daesh au Sengal, a dotée le mouvement d’une idéologie et de l’entraînement nécessaire pour libérer la ville. Le siège de Kobane a pousser à l’internationalisation de ce conflit, provoquant non seulement le support de la coalition internationale créée pour combattre daesh mais aussi celui d’un grand nombre d’internationalistes venus du monde entier pour défendre la révolution au Rojava. La victoire militaire des YPG/YPJ contre l’État Islamique en janvier 2015 a lancée un processus d’expansion de la révolution, créant ainsi la Fédération du Nord de la Syrie. L’offensive victorieuse contre Raqqa, la ville la plus importante sous le contrôled de Daesh depuis la chute de Mossoul, représentera une victoire décisive pour le mouvement revolutionnaire.

En tant que révolutionnaires et internationalistes, il est important pour nous de nous rappeler de l’héritage historique qui nous précède, de l’analyser, et de savoir comment en tirer les leçons qui nous mèneront vers la victoire. Ces dates sont des etapes importantes sur la rivière qu’est l’histoire des mouvements révolutionnaires, et c’est important qu’elles ne soient pas perdues dans l’oubli. Nous devons nous souvenir de l’histoire qui nous a portées jusqu’au jour d’aujourd’hui, nous avons besoin d’apprendre des pours et des contres que ces moments historiques ont incarnées et nous soulever pour les processus révolutionnaires qui viendrons a l’avenir.

De la Commune au Rojava, nous en appelons au peuple révolutionnaire du monde entier de prendre part a cette révolution. L’hégémonie de la modernité capitaliste nous jette dans la soumission et dans la passivité individuelle, essayant de nous faire croire que « il n’y a pas d’alternative »/ Nous devons être conscient de notre potentiel collectif et de nous confronter a cette modernité capitaliste qui dirige ce monde. La révolution qi a suivie le soulèvement populaire d’Espagne en 1936 a ete defait par le fascisme/ La révolution qui a suivie la victoire de l’armée sandiniste en 1979 au Nicaragua a été étouffée par l’impérialisme. Mais la Révolution du Rojava est aujourd’hui plus forte que jamais, et il est de notre devoir en tant qu’internationaliste et en tant que révolutionnaires de nous battre et de la défendre.

Leave a Reply